La régate d’Audenge, sous la plume de D’Jack

Publié le Mis à jour le

.

La régate d’Audenge, hier a fait ENCORE gagner des places à la Teychine. Félicitons-la ! C’est une bonne pinassotte. Et si l’ambiance à bord est passée par tous les états météorologiques, alors que notre Catherine Laborde ni Florence Klein n’étaient à bord, tout s’est terminé dans la joie et la bonne humeur, les quelques amertumes noyées dans le rougeoiement du couchant.
Pour beaucoup d’entre nous ce sont les premiers bords sur ce navire certes magnifique et véloce, mais autant volage qu’instable, têtu comme il se doit après que Fabrice l’ait d’abord nommé Mound a Can, caractériel au point de ne jamais se plier à nos manœuvres pourtant presque parfaites. A se demander même Madre de Deus pourquoi on a eu l’idée saugrenue d’embarquer dans une telle aventure sur un tel rafiot !

BLOG asso-DSC_24256-1-la Teychine régate Audenge 10 Août 2013Mais nous étions sans doute tous curieux d’approcher la fameuse G8 de plus près, et à notre manière, qui sera toujours meilleure que celui organisé peu avant en juin en Irlande du Nord.
D’ailleurs je soupçonne le président Jérôme d’avoir voulu, en organisant cette régate sur les magnifiques rivages de l’adorable petit port d’Audenge, je le soupçonne d’avoir voulu damer le pion à ce G8 de 2013, qui certes avait lieu sur la rive de l’honorable Lough Erne, mais ne réunissait que 7 pauvres pays industrialisés, alors que nous étions 18 équipages très industrieux, et bien plus étoilés à la nuit tombée que leur prétentieux 5 étoiles.
Et puis c’était bien plus beau. De loin j’imagine même que cela pouvait donner un spectacle un peu surréaliste, comme si toutes les femmes des marins d’Audenge étaient venues étendre leur immenses draps tout blanc sur les champs aquatiques de ce bord de Bassin, tendus en haut de nos mâts, où la brise de noroît les a fait sécher en dansant dans nos tours de bouées endiablés.

Tous enfin réunis sur la ligne de départ, après divers déboires, et heureusement aidés par d’autres esquifs quand c’était nécessaire, il y a eu un moment très émouvant quand nous avons fait silence, tous debout sur nos embarcations, en souvenir de Bruno Epeldé, figure bien connue de beaucoup sur le Bassin, et en particulier par son implication dans les Pinasseyres à Arcachon, et lancé à l’eau quelques fleurs en son souvenir.

Le moment du départ à la G8 est enfin arrivé.
Nos premiers bords furent laborieux, aussi déconcertants que nous apprenions à marcher sur un fil. Mais jamais découragés tout le monde s’est tenu à la tâche, et les manœuvres y ont gagné en compréhension et fluidité. L’Audengeoise, ne nous en veuillez pas, on a même bien cru pouvoir vous gratter ! Il s’en est fallu de peu. Et on s’est tous piqué à ce jeu de la régate.
Bien conscient cependant de nos manques… à gagner, qui n’ont pas eu à rougir de nos manques.. à virer !!

Les deux Éric (il manquait sans doute un Le Rouge pour gagner ?), Clément, Jérôme, Henri-Bernard alias HB, Kevin et Jacques, nous étions 7 compères bienheureux de cette belle navigation passée ensemble, de concert. Encouragés à terre par les autres membres de l’association et nos amis et compagnes. Et fiers aussi de porter pour la première fois les nouveaux tee-shirts à nos couleurs.

Il faudrait peut-être aussi assortir nos shorts !?

Nos amis, de l’asso et des autres équipages, les avons pour la plupart retrouvés à la nuit tombée, d’abord pour la remise des prix, qui s’est faite dans une joyeuse humeur, en commençant par les derniers qui sont donc bien les premiers. Et même s’il nous reste 2 bonnes bouteilles de rouge à partager, comme prix de nos efforts courageux et parfois intrépides, nous rêvons quand même à pouvoir ravir un jour le joli trophée d’Audenge, un vrai César de la Pinasseyre, où le château d’eau se pare d’une belle coque arborant fièrement sa voile bien bordée au plus prés.
Puis autour des tablées de la fête du port d’Audenge. Où on a papoté discuté argumenté jusque pas d’heure, en dévorant les reliefs de nos repas dans une belle ambiance. Et même un peu guinché sur la piste avant de rentrer au bercail.

Alors vivement jeudi et la prochaine régate des fêtes de la mer à Arcachon !

D’Jack

Publicités

2 réflexions au sujet de « La régate d’Audenge, sous la plume de D’Jack »

    Audenge, avant la régate | Les pinasseyres du Teich a dit:
    11 août 2013 à 23 h 59 min

    […] Teychine, qui va disputer sa 3ème régate, a quitté la plage et se dirige vers le port. On assiste  au rassemblement des bateaux et à […]

    Président CDROM a dit:
    12 août 2013 à 23 h 42 min

    Bé oui c’est parfait, la Teychine gagne des points (discrètement). La peinture n’est pas encore sèche, l’équipage n’est pas encore rodé et la Teychine n’est pas la dernière à arriver. Alors FÉLICITATIONS A L’ÉQUIPAGE ET BRAVO AU SKIPPER ÉRIC !!!! Ça s’arrose !!! Tchin, Tchin !!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s