La fête du Canon

Publié le Mis à jour le

Ce n’est que 48 heures après les fêtes de la mer d’Arcachon, que la Teychine et son équipage ont remis le couvert, en se rendant au Canon pour cette fête traditionnelle, qui est bien connue dans le monde des pinasseyres pour son accueil extraordinaire.Ce fut en effet le cas, où les pinasses, les bacs à voiles et leurs équipages, ont été reçus comme des princes.

Les fêtes de la mer au Canon

La Teychine a pu faire cette régate grâce la venue de quelques membres de la Testerine, Oliver, Fabrice et Edith, qui sont venus renforcer l’équipage habituel de la Teychine. Pour les mauvaises langues, je précise qu’ils ne sont pas venus espionner nos techniques de navigation top secrètes , cela fut un échange amical des ressources disponibles…

Allez, direction le Canon, au passage petit coucou à la dune

C’est aux aurores, que la Teychine s’est rendue au Canon, tirée par la pinasse de Fabrice, Belle brise, pour une traversée tranquille du bassin de 45 minutes environ.A l’arrivée, un premier rafraîchissement nous attendait: avant l’effort le réconfort.Et fort heureusement, car a suivi une épreuve de haut vol, la course à la rame.

Allez galériens aux rames,Olivier n’attend pas !!!

Après une séance de rodage et d’entrainement, ce qui a permis de peaufiner les derniers réglages, les galériens de la Teychine se sont élancés dans cette course, brêve mais intense, qui a vu la victoire de la pinasse d’Arcachon suivie de notre Teychine.

Hé oui nous avons fini second de cette course de gladiateurs, c’est une très belle récompense, pour notre équipe.S’en est suivi, un petit repas, tout ce qu’il y a de plus léger, diététique, et roboratif, pour enchaîner ensuite sur la régate des pinassotes en elle même.

Bon appétit Messieurs et Mesdames

A l’instar de celle d’Arcachon, 48 heures auparavant, les cieux n’étaient pas de notre côté.C’est avec un vent faible ,voir nul,et un fort courant que notre Teychine s’est élancée.Malgré un très bon départ, plusieurs sautes de vent ont eu pour conséquence de nous faire perdre l’avantage acquis au départ.Cependant, voyons les choses du côté positif, la présence de l’équipage de la Testerine, ainsi que l’expérience de notre propre équipage, a permis de réaliser des manœuvres sans fausse note. Bref, nous devenons régates après régates encore meilleurs.Bon d’accord, ces points positifs ne nous ont pas empêchés d’être classés DNF, (je vous laisse chercher un peu ce terme, je trouve que cela fait plus classe…).

Cela n’a en aucun cas entamé notre bonne humeur et notre cohésion, à tel point, que pour faire plaisir à un de mes gentils camarades, je me suis fendu d’un plongeon dans les eaux chaudes du bassin, pour tenter de pêcher les quelques sardines qu’il n’a pas pu manger au repas de midi.

Après un débriefing complet et digne d’une écurie de formule 1, notre pinasse accompagnatrice nous a ramené tranquillement de l’autre côté du bassin pour rejoindre la Teste et ainsi mettre un terme à cette journée, vraiment magnifique.Je vous fais partager quelques vues de ce retour, retour surveillé de près par l’oeil du chef

Merci encore à la ville du Canon pour son accueil, et surtout un énorme remerciement à la Testerine, représentée par Olivier, Fabrice et Edith, sans qui cette sortie n’aurait pas pu avoir lieue.

Pour finir, un petit film vaut mieux qu’un long discours, je laisse la parole à Alain, et rendez vous début Septembre pour une prochaine régate autour de l’île et fin septembre pour la sortie famille au lac de Cazaux .

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s