Archives pour la catégorie bac a voile

Ca se passe comme ça chez nous

Etre pinasseyre ne se résume pas simplement à passer son temps sur l’eau, naviguer et compter les kayoks . Pendant la morte saison il faut s’occuper de nos embarcations.

Notre schtroumpf peintureur !!!

Ce samedi, toute ou presque, l’équipe des schtroumpfs de la Teychine s’est réunie pour travailler sur les bateaux.

Au programme:

la teychine2, quelques finitions à faire.

Notre barreuse s’est même découvert une passion cachée, le maniement du ciseau à bois

Le bac à voile, Voiles d’Antan, sur lequel il y a encore beaucoup de travaux restant à faire

et le bateau suiveur pour lui refaire une beauté en vue de la saison prochaine.

Merci à tous d’être venus, et comme de bien entendu cette journée s’est vue entrecoupée d’un petit repas convivial. Rien de tel pour consolider la fraternité qui règne dans notre association, et surtout quand le chef cuistot est bon.. (humour !!! )

Régate du Moulleau 24 juillet 2022 5ème manche catégorie RED…

C’est sous un ciel radieux que ce dimanche 24 juillet s’est déroulé la 5ème manche du championnat du monde de pinasses à voiles.

Avant tout je tiens au nom de l’association remercier l’équipage du bac à voile Didier Muller pour son accueil. En effet celui-ci s’est gentiment proposé à nous tracter depuis Arcachon jusqu’au lieu du crime, à savoir la plage du Moulleau. Ce bateau à une histoire, je vous invite à visiter cette page http://www.bacavoile-didiermuller.fr/pages/historique.html .Pour la petite note historique, et sauf erreur de ma part, ce bac à voile, construit par des passionnés, a été mis à l’eau au port du Teich en juin 2018.

L’équipage du Didier Muller et celui de la Teychine

Revenons à nos moutons, la régate du Moulleau est renommée pour ces incidents de courses, et son pot de remise des prix , sur ce point j’y reviendrais plus bas dans cet article.

Comme d’habitude cette régate a débutée par un briefing dans toutes les règles de l’art pour en définir la tactique de course.

Il est ressorti de ce briefing une tactique, qu’aucune pinasseyres ne pourra égalée, c’est la tactique du RED.

A savoir R pour ramage E pour écopage et D pour déssalage.

Hé oui malheureusement nous avons déssalé (chaviré si vous préférez) à la suite d’une lutte acharnée avec une mauvaise voie d’eau, d’où l’écopage, le ramage ayant été fait pour se mettre en place, et pour éviter un bac à voile.

Sans cela, le départ certes laborieux de notre côté, bon on à fait l’animation des touristes et locaux sur la plage , a vu une lutte acharnée entre la quinzaine de pinasses pour arracher la pôle position.

Dans toutes courses, il existe des risques. cette fois ci nous l’avons pris. Gand mât , grande voile, départ affûté sur le bout des ongles et handicap sur la coque . Cela amène à une réflexion au vu du résultat.

Réflexion que nous avons faites sur le retour en ce qui concerne la dynamique des fluides. En résumé, pour décrire mathématiquement les propriétés d’un fluide en mouvement, deux systèmes cohabitent, l’un et l’autre présentant des avantages dans des situations particulières. Il s’agit de la description lagrangienne et de la description eulérienne. Tandis que la première consiste à observer les modifications des propriétés d’une particule fluide que l’on suit dans son mouvement, la seconde se place en un point fixe du milieu à l’étude et observe les modifications des propriétés du fluide qui défile en ce point.

Bref si l’on traduit cette explication technique quand l’eau monte , c’est qu’il y a un trou mais qu’au bout d’un moment l’eau de dedans fait concurrence à l’eau de dehors et on coule plus. La preuve en image, et nous avions 2 spécialistes à bord (Alain et Olivier) qui nous ont confirmés cette théorie.

Au final, le plus heureux , cela été notre président qui a pu faire un tour de manège à l’oeil , je tiens à préciser qu’il n’a pas attrapé la queue du Mickey…

En effet la tradition à la régate du Moulleau veut que l’équipage qui termine dernier fasse un tour de manège

D’ailleurs une question m’interpelle, ne serait ce pas un ordre des hautes instances dirigeantes de la Teychine qui à souhaité nous envoyer au « casse-pipe » dans le but ultime de faire un tour de manège..? That’s the question… (une enquête est en cours)

En dernier lieu, à titre personnel, un grand merci à Anthony pour l’intendance, sans toi nous n’y aurions pas participé à cette régate.

Et merci à Alexia pour ses idées, car faire un post sur une régate comme celle ci c’est pas simple.

Rendez-vous pour les fêtes du port à La Teste le 04 Aout à partir de 20H pour une course à la rame, à laquelle nous participerons et surtout le 07 pour la régate des maires.

Petite pensée à notre photographe attitré Jean Paul Deyres qui pour une fois était seul. La majorité des photos de cette bafouille vienne de lui. Merci à toi, mais ne t’en fait pas Paulo, il va revenir ton Gérard…

L’expo des Ports Testerins

Ce samedi 30 avril a eu lieu au port de la Teste un défilé de bateaux traditionnels du Bassin d’Arcachon qui a rassemblé plus de 2000 personnes. Autant dire un vrai succès !

Félicitations à tous les bénévoles qui ont contribués à ce vif succès.

Notre Teychine et son bateau sécurité a bien sûr participé à cet évènement, en compagnie de sa petite sœur, la Testerine, pinasse elle aussi figure emblématique du Bassin.

Rien ne vaut des images, merci à Jean-Paul Deyres, qui à défaut d’avoir le pied marin nous offre encore une fois de magnifiques photos, dont je vous fais partager une petite partie.

Au milieu de nombreux bateaux, bac à voile, pinasses… tous plus élégants les uns que les autres, notre Teychine avec son équipage a été heureuse de faire partager au public présent leur passion pour ces vieux navires d’antan.

Bien évidemment, cette journée qui a commencé depuis la veille s’est achevée dans la joie et la bonne humeur. Tous les équipages participants ont partagé le verre de l’amitié, preuve à l’appui…

Voilà la preuve !

La Teychine remercie vivement les organisateurs de cette manifestation pour avoir, l’espace d’un après-midi ,fait partager à tous les spectateurs le bonheur de naviguer sur un vieux gréement.

A très vite de tous se retrouver sur l’eau pour de nouvelles aventures.